A quoi ça sert d’avoir un blog en 5 réponses

J’écris souvent pour les blogs des autres, des billets d’humeur où je m’éclate. Mais je m’adapte au ton de mon interlocuteur, à sa personnalité et à son univers. Alors que sur un blog perso, on fait tomber le masque. Du moins si on en a envie ! Partager avec les autres ses écrits, interagir avec eux, n’est-ce pas suffisant pour se lancer dans l’aventure du blogging ? Si vous n’en êtes pas convaincu, voici 5 autres bonnes raisons pour vous y mettre.

1.Se faire plaisir avec son blog

Vous y pensez mais vous n’osez pas ? Ou vous avez déjà un blog mais vous n’êtes pas régulier dans votre rédaction ? Et si vous relâchiez d’un cran la pression, pour écrire, rien que pour le plaisir ? On ne vous demande pas de faire du Proust, bien au contraire. Et puis, oubliez un peu les mots-clés et les codes du référencement naturel. Ce que veulent les lecteurs, c’est lire ce que vous avez dans les tripes, ce qui vous singularise, votre touche personnelle. Il n’y a rien de plus ennuyeux que des textes formatés, sans saveur, uniquement pour répondre à des stratégies de communication copiées-collées d’une entreprise à l’autre. Vous manquez d’inspiration, allez jeter un œil du côté du blog de Garance Doré. Cela fait plus de dix ans qu’elle blogue. Elle n’a jamais lâché, s’y est mise sans savoir où cela allait la mener. Aujourd’hui, elle a constitué toute une équipe, elle est devenue un média de référence dans la mode, mais pas seulement. Tout le monde n’est pas Garance Doré certes, mais sa ligne éditoriale est intéressante à bien des égards : à côté de ses billets sur la mode, elle écrit sur ses pensées, sur son mode de vie, sur ses rencontres avec des personnes qui l’interpellent. Il n’est pas rare de la voir interviewer des acteurs ou d’autres personnalités, pour se faire plaisir, et en même temps, nourrir toute sa communauté de son univers. Son seul secret : la régularité. Le rythme qu’elle a adopté : un article quotidien.

Dans un autre style, Céline Boura nous parle du Luxe d’être soi. Ses billets sont orientés vers une approche « business », mais alors pas du tout comme vous pouvez l’imaginer. Parce que son truc à elle, c’est le quantique et intuitif (mais non ésotérique, c’est important de le souligner). Avec talent, elle réunit des mondes apparemment opposés, pour en faire son univers propre. Et à la lire, sa formule marche très bien. Ses clients sont nombreux à adhérer à sa démarche solide, sensée, ancrée. Son secret : elle a réussi à réunir ses deux facettes, celle de l’artiste et celle de l’entrepreneure. Son rythme : un billet mensuel (mais très long et qui se fait désirer!).

2.Transmettre sa vision du monde

Dans la vie, on a notre famille, les amis, le boulot, et à moins d’être un artiste, un conférencier, un sportif de haut niveau, ou une personnalité souvent interviewée, où trouver l’espace pour s’exprimer si on en éprouve le besoin ou l’envie ? Les blogs sont des outils idéaux pour montrer ses talents cachés, dévoiler cette part de soi que l’on n’expose pas à tous les coins de rue. Montrer sa plume est comme faire entendre sa voix quand on chante. Elle peut osciller, trembler, révéler des émotions, et cela demande une certaine audace pour oser afficher son style, défier le regard de l’autre, passer au-dessus des doutes et des peurs face au jugement ou à l’indifférence. Mais si vous êtes convaincu par ce que vous écrivez, nul doute que d’autres le seront aussi. Peut-être pas beaucoup de monde au début, mais petit-à-petit, par la régularité, votre réputation en ligne pourra s’envoler, si vous postez vos passions, vos coups de cœur, des aperçus de vos produits ou des sujets en lien avec votre cœur de métier. Last but not least, en bloggant, vous apprendrez beaucoup sur vous. Vous allez vous challenger, vous améliorer, évoluer avec le temps. Et ça, ça n’a pas de prix.

3.Travailler… beaucoup

Bloguer demande des objectifs bien définis au début et ensuite de la patience. Si vous voulez juste publier des articles pour partager vos pensées, sans viser forcément un retour, alors il n’y a pas d’enjeu et vous publierez au gré de vos envies. Mais si vous le faites dans un but professionnel, vous devez déterminer précisément quelle ligne éditoriale adopter et vous y tenir. Mettez sur une page blanche tous les sujets que vous voulez aborder, regroupez, triez. Un blog n’est pas un fourre-tout. Un internaute doit savoir quoi trouver en surfant chez vous, et si vous voulez capter son attention, vous devez avoir déterminé à qui vous voulez vous adresser : quel est son profil idéal, quel âge a-t-il, pourquoi vient-il sur votre blog, est-ce un homme ou une femme, quel est son métier etc. Pour lui apporter ce qu’il recherche tout en collant à vos passions. Résultat : deux mondes se rejoignent, des connexions se font, des partenariats se mettent en place. C’est la magie du blogging. Il suffit juste de ne pas compter ses heures, de se programmer un temps régulièrement dans son agenda pour écrire. C’est une question de discipline au début, et de rigueur. Mais une fois les réflexes acquis, et le plaisir renouvelé, vous vous y remettrez sans problème. D’autant plus en vous apercevant des réactions d’autres bloggeurs, qui commenceront à vous suivre de près !

4.Varier le ton

Vous aimez écrire, tant mieux. Mais si ce n’est pas le cas, postez des vidéos, des illustrations ou des photos. C’est tout aussi efficace pour raconter une histoire, parler d’un produit, de vos clients etc. Et surtout ne tombez pas dans le piège narcissique du moi, moi, moi. Le blogging, comme les réseaux sociaux, demande un peu de subtilité. Certes, les internautes veulent en savoir plus sur vous, sur cette personne qui a le culot de se mettre en avant et de parler de ses centres d’intérêts ou de son job, mais il va vite se lasser si vous faites du nombrilisme. Le seul moyen d’avancer, c’est de tester. Parce que la recette de quelqu’un n’est pas forcément la même pour vous. Ajustez si nécessaire, acceptez la critique, lancez-vous. Et puis observez ce qui se passe. Dans tous les cas, vous ne risquez rien. Alors amusez-vous, peaufinez vos visuels, soignez l’esthétique, prenez le temps (mais pas trop), et ne réfléchissez pas des heures non plus. Gardez votre spontanéité et appuyez sur le bouton « mettre à jour ». Le destin s’occupera du reste.

5.Etre engagé et bienveillant

Il y a quelques jours, j’interviewais Emmanuelle Duez, une jeune entrepreneure très médiatisée qui réfléchit sur l’entreprise de demain et sur les spécificités de la génération Y dont elle fait partie. Son credo : l’entreprise de demain sera engagée et bienveillante ou ne sera pas. Et bien je dirais la même chose des blogs : ils perdureront s’ils sont engagés et bienveillants, à l’image de la société que nous avons à inventer. Pourquoi ? Parce ce que les blogs n’ont un intérêt que s’ils affichent la couleur de celui ou celle (ou de l’entreprise) qui le créé. Comme l’image de marque ou le personal branding, il doit être incarné, aligné sur vos valeurs. Soyez généreux dans ce que vous donnez. Vous serez surpris de ce que vous recevrez en retour. Sans être naïf, il s’agit d’être persuadé qu’il y a de la place pour tout le monde, y compris pour vous. Que votre regard est unique et que le monde en a besoin. Citez vos sources, parlez des autres, soyez comme un laboratoire, pour proposer des choses nouvelles, faites des recherches, creusez la question, et enfin, partagez. Ne donnez pas tout de façon démesurée, mais distribuez votre savoir. C’est comme ça que vous serez repéré et identifié comme quelqu’un qui s’y connaît dans votre domaine de prédilection. Vous serez gagnant sur toute la ligne!