Poème: Obsession

Obsession, tu tournes en boucle
Et moi je suis là, épuisée,
Regardant intérieurement
Ce flot de pensées enchevêtrées
Les unes aux autres.
Le refrain est sans pareil
Quel sens donner à la vie
A nos vies
Trouver en soi le feu ardent
Qui tait l’obsession par l’action
Ne serait-ce l’écriture
La plume, le pinceau, le stylo
Pour rassembler en moi le touffu
L’éparpillé, l’évaporé
Et le transformer
En une brise légère
Sans commune mesure
Avec le chaos banni de ma forêt
La lumière pénètre en moi
Ca y est je vois
Tu es là devant moi
Mon amour est sauvé
L’écriture m’a révélée
Le secret, le sens de toute chose
Je m’incline alors
Devant ce qui prend forme
Le mystère.